Plein écran  |  Retour à la rubrique

Pourquoi bâille-t-on ?

Bâiller est un réflexe commun aux hommes et aux animaux vertébrés (mammifères, poissons, oiseaux, reptiles, batraciens). Les circonstances de sa venue sont très diverses : réveil, ennui, sommeil, faim, satiété, agressivité (chez les poissons par exemple), angoisse, ou mimétisme.

Le rôle du bâillement n’est pas complètement connu à l’heure actuelle. On a longtemps cru que bâiller permettait de lutter contre la fatigue en oxygénant le cerveau, mais des expériences récentes ont prouvé le contraire : les bâillements continuent à la même fréquence, même en respirant régulièrement de l’air enrichi en oxygène. De plus, les poissons et les foetus bâillent aussi, bien qu’ils vivent en milieu liquide.

Les fonctions du bâillement sont multiples et varient selon les circonstances et les espèces : étirement des muscles respiratoires et des muscles de la face et du cou, remplissage des voies respiratoires, équilibrage de la pression de chaque côté des tympans, élément du comportement social.

Le bâillement joue un rôle dans la communication non verbale, en particulier chez les primates et chez les mammifères qui vivent en troupeau. Il permet de synchroniser les périodes d’activité du groupe : quand l’un des individus a sommeil et bâille, ses congénères l’imitent et le groupe s’arrête pour dormir. Ainsi, les animaux endormis ne se retrouvent pas isolés des autres.

Les Repasseuses, Edgar Degas
Les Repasseuses, toile d’Edgar Degas (1834-1917), Musée d’Orsay, Paris





À propos  |  Contact  |  Copyright |  Plan du site

© 2017 JeSuisCultivé.com. Contenu déposé chez Copyrightfrance.com et chez Copyrightdepot.com. Droits protégés par contrat Creative Commons.