Plein écran  |  Retour à la rubrique

La légende d’Écho et Narcisse

Dans la mythologie grecque, Narcisse était le fils d’un dieu et d’une nymphe (les nymphes étaient des esprits de la Nature de sexe féminin, réputés pour leurs nombreuses aventures amoureuses, ce qui a donné le terme "nymphomanie").

Narcisse était célèbre pour sa beauté exceptionnelle et pour sa vanité : il ne s’intéressait qu’à sa seule personne et repoussait les avances des jeunes filles.


Narcisse, par Le Caravage (vers 1595), Galerie nationale d’art ancien (Rome)

Écho était une nymphe qui ne pouvait plus se servir de sa voix, sauf pour répéter les derniers mots qu’elle avait entendus. C’était une punition que lui avait infligée la déesse Héra, épouse de Zeus, pour avoir tenté de la distraire en bavardant pendant que Zeus entretenait des liaisons avec d’autres nymphes.

Un jour, Narcisse se perdit en forêt et dit : "est-ce qu’il y a quelqu’un ?". Écho répondit : "il y a quelqu’un". Narcisse appela : "réunissons-nous" et Écho répliqua : "unissons-nous".

Écho tomba alors amoureuse de Narcisse, mais il la rejeta. Le coeur brisé, elle se laissa dépérir, jusqu’à ce qu’il ne reste d’elle que sa voix. Ainsi naquit le phénomène de l’écho.


Écho et Narcisse, par Nicolas Poussin (vers 1629-1630), musée du Louvre (Paris)

Les autres nymphes se plaignirent auprès de Némésis, la déesse grecque de la Vengeance. Un jour, lors d’une chasse en forêt, Némésis poussa Narcisse à aller se désaltérer dans une source d’eau limpide. Il vit son reflet et tomba amoureux de lui-même. Il resta de longs jours près de la source à se contempler, et finit par dépérir. À l’endroit où il mourut, son sang fit pousser une fleur blanche, le "narcisse".

Cette légende a donné le mot "narcissique" (quelqu’un qui s’aime lui-même).


Un narcisse





À propos  |  Contact  |  Copyright |  Plan du site

© 2014 JeSuisCultivé.com. Contenu déposé chez Copyrightfrance.com et chez Copyrightdepot.com. Droits protégés par contrat Creative Commons.