Plein écran  |  Retour à la rubrique

L’Égypte antique

De quand date la civilisation égyptienne ?
La civilisation égyptienne s’est développée de 3200 avant Jésus-Christ (époque des premiers pharaons) à 30 avant Jésus-Christ (conquête de l’Égypte par les Romains). Elle a été l’une des plus brillantes civilisations de l’histoire pendant plus de 3000 ans.

Où étaient situées les villes égyptiennes ?
Les villes égyptiennes étaient situées sur les bords du Nil. Au nord, le Nil se jette dans la mer Méditerranée. Le delta du Nil forme la Basse-Égypte, appelée ainsi par référence au sens d’écoulement du fleuve. La ville principale de la Basse-Égypte était Memphis, à la pointe du delta.
Au sud s’étend la Haute-Égypte, dont la capitale était Thèbes.

Qu’appelle-t-on l’Ancien Empire, le Moyen Empire et le Nouvel Empire ?
Les historiens divisent l’histoire de l’Égypte en plusieurs périodes, 3 longues périodes prospères (l’Ancien, le Moyen et le Nouvel Empire), entrecoupées de périodes dites "intermédiaires" :
 Ancien Empire (environ -2700 à -2200 avant Jésus-Christ) : la plus longue période de stabilité politique que l’Égypte ancienne ait connue. La capitale est Memphis. C’est l’époque de construction des grandes pyramides. C’est également à cette période que les astronomes égyptiens inventent le calendrier solaire fondé sur une année de 365 jours.
 1re période intermédiaire (-2200 à -2000) : morcellement du pays en royaumes rivaux.
 Moyen Empire (-2000 à -1800) : le royaume est réunifié.
 2e période intermédiaire (-1800 à -1600) : occupation du pays par un peuple venu d’Asie, les Hyksôs. Le sud résiste aux conquérants.
 Nouvel Empire (-1600 à -1100) : les Hyksôs sont chassés et le pays est réunifié. Cette période est la plus prospère de l’histoire égyptienne. La capitale est Thèbes. C’est l’époque de construction des temples de Karnak, Louxor et Abou Simbel.
 3e période intermédiaire (-1100 à -750) : période de domination syrienne et perse.
 Basse époque (-750 à -30) : période de guerre civile et de prises de pouvoir successives de souverains étrangers. L’Égypte est conquise par les Perses, puis par Alexandre le Grand. En -30, l’Égypte devient une province de l’Empire romain, gouvernée par un préfet.

Pourquoi la civilisation égyptienne a-t-elle disparu ?
La civilisation égyptienne a disparu sous la poussée des envahisseurs. Elle tombe sous la domination romaine en -30, puis dans le giron de l’Empire byzantin en 395. Cet empire, dont la capitale est Byzance (l’actuelle ville d’Istanbul en Turquie), a pour langue le grec et pour religion le christianisme. Peu à peu, la civilisation égyptienne disparaît et tombe dans l’oubli.
Au 7e siècle, l’Égypte est envahie par les Arabes et passe sous le contrôle des Califes. Par la suite, la plupart des Égyptiens se convertissent à l’islam et se mêlent aux populations arabes qui migrent massivement en Égypte.

Quels étaient les dieux égyptiens ?
Parmi les dieux les plus importants, on peut citer :
 Rê ou Ra : dieu Soleil, représenté avec une tête de faucon, portant un disque solaire
 Amon : dieu de Thèbes, il fut plus tard associé à Rê sous le nom d’Amon-Rê et devint la principale divinité égyptienne
 Osiris : dieu des enfers et juge des morts, souvent représenté momifié, la tête surmontée d’une coiffe ornée de plumes
 Isis : soeur et épouse du dieu Osiris, déesse de la maternité et de la fertilité
 Anubis : fils d’Osiris, dieu de l’embaumement, représenté avec une tête de chacal
 Horus : fils d’Osiris, dieu du paradis, représenté avec une tête de faucon
 Seth : dieu du mal, meurtrier de son frère Osiris
 Thot : dieu de la lune et de la sagesse, représenté avec une tête d’ibis

Qui étaient les pharaons ?
L’Égypte était gouvernée par des rois appelés les "pharaons". Selon la mythologie égyptienne, les pharaons descendaient du dieu faucon Horus. La fonction pharaonique se transmettait par le sang, et pouvait échoir à une femme. Ainsi, parmi plus de 200 pharaons recensés figurent quelques femmes : Nitokris, Néférousobek, Hatchepsout, Taousert, Bérénice IV et Cléopâtre VII (plus connue sous le nom de "Cléopâtre").
Les pharaons portaient la double couronne (le "pschent"). Composée d’une couronne blanche posée sur une couronne rouge, elle symbolisait la réunion en 2900 avant Jésus-Christ des royaumes de la Basse-Égypte et de la Haute-Égypte.


Le Pschent

Quels sont les pharaons les plus connus ?
Voici quelques pharaons célèbres :
 Djéser : Pharaon de l’Ancien Empire. Avec son architecte Imhotep, il bâtit la première pyramide connue au monde (la pyramide à degrés de Saqqarah).
 Khéops : Pharaon de l’Ancien Empire. La grande pyramide de Gizeh (près du Caire) est son tombeau. Cette pyramide est la première des sept merveilles du monde, et la seule qui existe encore aujourd’hui.
 Khéphren : fils de Khéops, il fit construire la deuxième plus grande pyramide d’Égypte, à côté de celle de son père.
 Mykérinos : fils de Khépren, il fit bâtir la plus petite des trois grandes pyramides du plateau de Gizeh.
 Akhénaton (appelé aussi Aménophis IV et Amenhotep IV) : Pharaon du Nouvel Empire. Durant son règne, il imposa le culte exclusif du dieu Aton. Sa première épouse Néfertiti est célèbre pour sa beauté légendaire.
 Toutânkhamon : ce pharaon du Nouvel Empire, mort à 18 ans, est surtout connu pour le fabuleux trésor découvert dans sa tombe (qui est l’une des seules à avoir été retrouvée intacte).
 Ramsès II : Pharaon du Nouvel Empire qui fit construire un grand nombre de monuments, dont les célèbres temples d’Abou Simbel. Ramsès II est souvent décrit comme le pharaon régnant pendant l’épisode de la Bible où Moïse conduisit les Hébreux hors d’Égypte.
 Alexandre le Grand (-356 à -323) : il se fit proclamer pharaon à Memphis en -331. À sa mort en -323, l’Égypte fut gouvernée par l’un de ses généraux, Ptolémée Ier, et par les descendants de Ptolémée Ier.
 Cléopâtre (-69 à -30) : dernière descendante couronnée de Ptolémée Ier. Cléopâtre est sans doute la femme la plus célèbre de l’Antiquité. Elle est connue pour sa beauté légendaire et pour ses relations avec Jules César et avec le général romain Marc Antoine. Elle s’est suicidée en plongeant la main dans un panier de figues contenant deux serpents.

Les momies
Les Égyptiens aspiraient à l’immortalité. Leur corps devait ressusciter dans l’autre monde et il fallait le préserver.
La momification a probablement été découverte quand les Égyptiens ont constaté que le sable chaud d’Égypte dessèche et conserve naturellement les corps enterrés.
Les embaumeurs égyptiens étaient si expérimentés qu’ils pouvaient sortir le cerveau par les narines sans abîmer le visage. Ils étaient capables d’extraire à la main les organes internes du corps, par une petite incision de quelques centimètres. Le corps était rempli et recouvert de sel, pour le déshydrater de l’intérieur et de l’extérieur. Au bout de quelques jours, le sel était retiré, et le corps était enduit d’huile et enveloppé dans des bandelettes de lin.


Momie de Ramsès II, retrouvée en 1880

Comment ont été construites les pyramides ?
Les techniques de construction des pyramides sont encore incertaines. L’étude des pyramides révèle une grande maitrise de la géométrie. Par exemple, les quatre côtés de la pyramide de Khéops font la même longueur (230,4 m), à 58 mm près.
On sait toutefois que les pierres venaient d’une carrière située à proximité des grandes pyramides, et que les pyramides n’ont pas été construites pas des esclaves, mais par des ouvriers. Les blocs de pierre, qui pouvaient faire plusieurs dizaines de tonnes, étaient posés sur des traîneaux et probablement élevés en utilisant des rampes latérales en briques.


Transport d’une pierre de taille à l’aide de boeufs, reproduction d’un bas-relief retrouvé dans une carrière à Ma’asara

Les hiéroglyphes
Les hiéroglyphes ont été déchiffrés pour la première fois en 1822 par le Français Jean-François Champollion (1790-1832), à partir d’un texte gravé sur la "pierre de Rosette" (du nom de la ville où elle a été déterrée).
Cette pierre a la particularité d’être produite en trois écritures : en hiéroglyphes, en grec et en démotique (écriture égyptienne réservée à la littérature et aux documents de la vie quotidienne, alors que les hiéroglyphes étaient réservés aux inscriptions sur les monuments).


La pierre de Rosette est conservée au British Museum à Londres

Quels sont les principaux monuments égyptiens ?
Voici quelques-uns des plus célèbres monuments égyptiens :
 La pyramide à degrés de Djéser (vers 2600 avant Jésus-Christ) : cette pyramide fait partie du complexe funéraire de Saqqarah, près du Caire. Edifiée par Imhotep, l’architecte du pharaon Djéser, c’est la plus ancienne pyramide du monde.


La pyramide de Djéser

 Les pyramides de Gizeh (2600 à 2500 avant Jésus-Christ) : ces trois tombeaux situés près du Caire ont été construits sur l’ordre des pharaons Khéops, Khéphren et Mykérinos. Elles sont situées sur le plateau de Gizeh, à proximité du Caire. C’est au pied de ces pyramides, en 1798, que Napoléon prononça ces paroles devenues célèbres : "Soldats, songez que du haut de ces pyramides, quarante siècles vous contemplent".


Les Pyramides de Gizeh

 Le Sphinx de Gizeh (vers 2500 avant Jésus-Christ) : dressé devant les grandes pyramides, ce sphinx est la plus ancienne sculpture monumentale au monde. Il a longtemps été identifié au pharaon Khéphren, mais les égyptologues pensent maintenant qu’il pourrait s’agir de son père, Khéops.


Le Sphinx de Gizeh

 Le temple de Karnak (2000 à 350 avant Jésus-Christ) : situé près de Thèbes, Karnak était le plus grand centre religieux de l’Égypte ancienne. La construction du temple aura duré près de 2000 ans, et environ trente pharaons ont contribué à sa construction. Karnak est le plus ancien site religieux au monde.


Le temple de Karnak

 Le temple de Louxor (1400 à 1200 avant Jésus-Christ) : localisé dans la partie sud de l’ancienne Thèbes, ce temple était relié au temple de Karnak par une longue allée bordée de sphinx. C’est de Louxor que provient l’obélisque situé sur la place de la Concorde à Paris (il a été offert à la France en 1831 par le pacha d’Égypte).


Le temple de Louxor

 Les temples d’Abou Simbel (vers 1250 avant Jésus-Christ) : situés au sud de l’Égypte, ces temples creusés dans la falaise ont été construits par le pharaon Ramsès II et sont dédiés à lui-même et à son épouse Néfertari. Dans les années 1960, ils ont été entièrement démontés et reconstruits sur une colline à l’abri de la montée des eaux du lac Nasser.


Abou Simbel





À propos  |  Contact  |  Copyright |  Plan du site

© 2014 JeSuisCultivé.com. Contenu déposé chez Copyrightfrance.com et chez Copyrightdepot.com. Droits protégés par contrat Creative Commons.